Lettre Pastorale L’Avent et Noël 2017

ARCHEVÊCHÉ
180 Nguyen Dinh Chieu - Quan 3
HO CHI MINH VILLE
( (84.8) 3930 3828
E.mail: tgmsaigon@gmail.com

Le 24 novembre 2017

LETTRE PASTORALE POUR L’AVENT ET NOËL 2017

Aux différentes composantes du Peuple de Dieu,
dans l’archidiocèse de Saigon - Ho Chi Minh Ville

Je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peupleIl vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ Seigneur(Lc 2,10-11)

Très chers frères et sœurs,

1. Cette année, le temps de l’Avent et de Noël nous arrive dans l’ambiance de préparation du Synode des Évêques de 2018, dont le thème est: Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel”. Dans la “Lettre pastorale pour l’Avent et Noël” de cette année, je voudrais donc, avec vous, nous tourner vers la vie de la jeunesse catholique dans notre société et notre archidiocèse. Il faut avouer sincèrement que moi-même et les responsables de l’Archidiocèse, nous n’accordons pas encore aux jeunes une attention suffisante, ou bien notre attention n’est pas encore adéquate, ni efficace.

2. Tout d’abord, la jeunesse d’aujourd’hui, en général, vit dans un monde qui, sans cesse, change à une vitesse vertigineuse, et qui évolue vers une génération liée aux techniques modernes de communication. Les jeunes se lancent à fond sur les routes rapides de cette époque, comme sur les “immenses autoroutes de l’information” du monde numérique. La jeunesse vit au milieu d’une société réaliste, complexe, et en même temps, elle est entraînée dans le “monde virtuel” de l’Internet. Dans un tel contexte, le Synode des Évêques invite les jeunes à réfléchir sur la foi avec un bon discernement. Le don de discernement les aide à identifier, expliquer et choisir leur vocation, ainsi que leur état de vie et la manière de vivre la foi de manière positive.

3. Dans le cadre de cette lettre, je voudrais me limiter à un seul point important: la vie de prière des jeunes! Les jeunes doivent avoir plus de souci pour leur vie intérieure, leur vie de prière! Que les prêtres, en particulier les jeunes prêtres, veillent à accompagner les jeunes et prennent des initiatives dans la pastorale des jeunes. Qu’ils leur apprennent à prier, à prendre soin davantage de leur vie intérieure! Espérons qu’ainsi les jeunes deviendront plus mûrs dans leur vie chrétienne en vivant la foi, l’espérance et la charité.

4. Dans l’ambiance de l’Avent, la prière va de pair avec “la vigilance”. À l’instar des cinq vierges sages de l’Évangile “qui sortirent à la rencontre du marié” et qui avaient pris, avec leur lampe, de l’huile dans un récipient(Mt 25,4), être vigilant, c’est accomplir son devoir d’état avec une préparation soigneuse. Dans le monde d’aujourd’hui, en perpétuelle évolution, les jeunes doivent être bien préparés, à la fois en compétences et en connaissances, notamment en doctrine chrétienne, pour pouvoir faire face à toutes les situations possibles et maintenir ainsi leur foi.

5. Les bergers étaient les premiers à recevoir la Bonne Nouvelle annoncée par l’Ange, pendant qu’ils accomplissaient leur devoir de garder le troupeau: Je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple: Il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ Seigneur(Lc 2,10-11). La Bonne Nouvelle n’était pas seulement pour les bergers, mais pour tout le peuple, et était fondée sur l’espérance en “un nouveau-né”, le Sauveur, le Fils de Dieu.

6. La notion d’“espérance” est établie sur les fondements de la foi. Dans l’encyclique Spe Salvi (Sauvés dans l’espérance), le pape Benoît XVI a donné un exemple très touchant, c‘est celui de la sainte soudanaise Joséphine Bakhita, en Afrique. À 9 ans, elle fut kidnappée par des vendeurs d’esclaves qui la vendirent au marché d’esclaves El Obeid. Devenue esclave, Bakhita passa de longues années de souffrances tant physiques que spirituelles. Finalement, elle fut vendue à la famille de Callisto Legnani, un consul italien, qui la libéra. Croyant que “toute espérance en de belles choses de la vie” avait été complètement éteinte, grâce à ce maître bienveillant, la sainte reconnut un “maître” véritable: le Dieu infiniment bon et infiniment miséricordieux. C’est alors que la sainte fut totalement “libérée” et décida de Le servir toute sa vie.

7. Le Pape a rappelé aussi l’exemple rayonnant du Cardinal Nguyen Van Thuan, récemment élevé au rang de “Vénérable” le 4 mai 2017. Pendant ses treize années d’emprisonnement, dont neuf d’isolement cellulaire, le Cardinal a rédigé un petit livre intitulé “Les prières de l’espérance”, qui nous présente une vision très positive sur la vie de prière:La prière est une école d’espérance, parce que même quand personne ne nous écoute, dans la prière, Dieu nous écoute toujours. Même quand nous ne savons à qui nous plaindre, dans la prière, nous pouvons toujours parler à Dieu”. C’est au moment même où l’on parle à Dieu et est écouté par Lui que l’espérance renaît et grandit.

8. Tel le ciel étoilé de Bethléem d’antan, l’Avent est considéré comme le temps des rêves. Dans ce monde complexe et turbulent, nous mettons notre espérance en Dieu, avec des rêves pour nous-mêmes, pour notre famille, pour l’Église et pour la société. En tant que pasteur diocésain, j'ai aussi des rêves, dont certains restent inassouvis, comme celui de prendre soin davantage des jeunes, des pauvres... C'est la vie de prière qui consolidera l'espérance et fera grandir les rêves des humains.

9. Chers frères et sœurs! Pendant le temps de l’Avent et de Noël, cette année, je souhaite à vous tous, en particulier aux jeunes, de garder toujours l’espérance en Jésus, le Sauveur qui est venu et vient à nous de manière concrẻte dans notre vie de prière, en accomplissant votre devoir d’état et en pratiquant la charité.

10. Avec Marie, offrons à Dieu une prière, dans laquelle nous mettons toute notre espérance et tous nos rêves:

Seigneur Jésus, Sauveur et source d’espérance,
aide-nous à être optimistes et à marcher d’un pas ferme vers l’avenir,
dans une vie encore remplie de difficultés et de pièges.
Mets des ailes à nos rêves et bénis-les. Amen.

Text Box: (signature et cachet)
+ Paul BUI VAN DOC Archevêque