Lettre Pour Le Carême Et Pâques 2017

 

 

 

                                                                                                                           Le 20 février 2017
 

LETTRE POUR LE CARÊME ET PÂQUES 2017

Aux prêtres, religieux et religieuses, séminaristes,
et à tous nos frères et sœurs laïcs et laïques
de l’Archidiocèse de Saigon

1. Très chers frères et sœurs, nous sommes tous pécheurs devant Dieu. Si Dieu nous tenait rigueur, qui d’entre nous pourrait subsister, mais par sa miséricorde, il nous accorde son pardon   avec largesse. La condition nécessaire est de nous repentir, nous convertir et nous fier à l’amour pardonnant de Dieu. Le Carême nous ouvre un temps de pénitence, un temps de lutte spirituelle contre les tentations de l’esprit du mal et contre les nombreuses embûches du monde, pour cheminer d’un pas sûr dans notre parcours spirituel, nous approchant ainsi du salut.

2. Le Carême est le moment favorable pour pratiquer la prière, le jeûne et l’aumône. Dans son message pour le Carême de cette année, le pape François a repris l’image de Lazarre gisant devant la porte du riche pour nous appeler à nous ouvrir à la parole de Dieu et au prochain, parce que "la parole de Dieu est un don, et le prochain est aussi un don". Le malheur du riche a pour racine le refus d’écouter la parole de Dieu à travers "Moïse et les prophètes". Le Carême nous met en garde: ne jamais nous laisser devenir comme le riche avare, indifférent devant les besoins des personnes autour de lui. "La relation juste envers les personnes consiste à reconnaître leur valeur avec gratitude". Dans notre culture vietnamienne, il y a ce proverbe "thương người như thể thương thân (aimer son prochain comme soi-même)", qui est parfaitement conforme à l’Évangile. Demandons à Jésus de nous aider à accueillir son commandement d’amour et à faire de notre mieux pour le mettre en pratique.

3. Cette année est consacrée à la pastorale de la famille avec comme thème celui suggéré par la Conférence épiscopale du Vietnam: "Préparer les jeunes à la vie de mariage et de famille". Nous voudrions que tous ensemble, nous étudions et pratiquions à fond ce thème pendant le temps du Carême et de Pâques. La famille est un don de Dieu, cependant, parfois nous ne savons pas encore respecter nos proches dans la famille, nous les maltraitons même comme des "Lazarre" gisant devant notre porte. Aidons les jeunes dans la préparation à la vie de mariage avec beaucoup de soin et d’attention pour éviter une rupture éventuelle. Le divorce et le mariage sont assez répandus de nos jours. Dans le travail pastoral, les pasteurs doivent veiller à soutenir les personnes se trouvant dans ces situations: les encourager, bien qu’ils soient dans l’impossibilité de se confesser et de communier, à participer activement aux activités de piété et de pastorale, sauf celle de donner la communion. Quant aux personnes qui cohabitent sans sacrement de mariage, nous devons les exhorter à demander le sacrement de mariage et les aider à vivre la vie de mariage et de famille selon la volonté de Dieu.

4. Le Carême permet aux enfants prodigues de revenir à Dieu, riche en miséricorde. Comme le deuxième enfant de l’Évangile qui prend la ferme résolution de revenir à son bon père, après avoir dilapidé la part d’héritage que son père lui a donnée et se retrouve maintenant dans la misère et sans refuge. Le temps est accompli, Dieu veut que nous oubliions notre passé d’esclaves du péché et du mal pour nous tourner vers un meilleur avenir. Sortons du tombeau avec Jésus afin de vivre pour Dieu et mourir pour Dieu. Ne creusons pas des puits arides sans eau, mais cherchons à nous abreuver à la source d’eau vive en Dieu, qui est la Source de Vie éternelle pour les humains. Le Feu d’Amour de Dieu consumera tous les aspects épineux de notre vie, pour laisser germer la Parole de Dieu en nous.

5. Le Carême nous appelle à être forts, fidèles à Dieu jusqu’au bout et laisser Dieu nous conduire à travers le désert de la vie. Il nous ouvre le chemin qui nous aide à traverser la mer houleuse et tempétueuse de la vie. Dieu seul est notre refuge, nous ne trouvons aucun autre refuge en dehors de lui, que ce soit dans la royauté et la puissance ou dans l’argent et la gloire. Dieu nous conduira au dernier repos. N’ayons pas de soucis, mais faisons totalement confiance en la providence de Dieu, car Dieu ne nous laisse pas séparer de lui pour toujours.

6. Le Carême nous prépare aussi à vivre le mystère "de la Passion et de la Résurrection" de Jésus. Nous demandons donc aux pasteurs de prendre à cœur la préparation des fidèles à la méditation de ce mystère "de la Passion et de la Résurrection" du Seigneur, les aider à bien comprenbre ce grand mystère, les faire entrer dans l’amour de Jésus, comme il a demandé à ses disciples: "Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurez en mon amour, comme moi j’ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour" (Jn 15,9-10). Il est important de faire comprendre aux fidèles le mystère "de la Passion et de la Résurrection" de Jésus, pour qu’ils prennent part au salut et l’accueillent, reçoivent "l’Esprit de pardon", et, notamment, qu’ils connaissent et vivent la "Vie Nouvelle" du Ressuscité.

7. Que les chrétiens, parmi lesquels nous nous trouvons, après avoir été conduits à une connaissance profonde du mystère de Pâque de Jésus, soient prêts à s’engager dans l’annonce de la Bonne Nouvelle d’Amour de Dieu, manifesté dans sa mort et sa résurrection. Comme Marie-Madeleine, les apôtres, notamment Pierre et Paul, allons à la périphérie selon l’appel du Pape, pour semer la semence de la Bonne Nouvelle. Apportons la Lumière de la Bonne Nouvelle dans des endroits qui sont encore dans les ténénèbres, dans des endroits qui ont vraiment besoin de la Lumière de Dieu, Jésus Christ, notre Seigneur. La moisson est grande devant nous, mettons-nous avec zèle au service de la moisson de Dieu. Lançons-nous activement dans l’évangilisation et mettons hardiment en place des points d’évangélisation dans les régions reculées. Laissons l’Esprit Saint allumer en nous le feu d’amour qui brûle pour Dieu et pour les âmes.

Encore une chose que nous voudrions dire en particulier à nos frères prêtres, c’est de prendre du temps pour rester au confessionnal, afin de donner aux chrétiens une grande possibilité de recevoir le pardon et d’être guéris. Exerçons avec dévouement la mission de témoigner de la "Miséricorde incommensurable" de Dieu, manifestée dans "la Mort et la Résurrection" de Jésus.

8. Pour terminer la lettre pastorale des serviteurs indignes de Dieu, avec notre responsabilité de pasteurs de l’Archidiocèse de Saigon, un grand diocèse avec de nombreux fidèles et de grands défis de la société moderne actuelle, nous vous appelons tous, frères et sœurs, à faire un apport, soit en travail, en argent ou en prière, pour que la restauration de la CATHÉDRALE soit menée à bonne fin. Nous souhaitons à toutes les composantes du Peuple de Dieu un Carême fervent et une fête de Pâques sainte et joyeuse.

Voici le jour que fit le Seigneur,

pour nous allégresse et joie. Alléluia! Alléluia!

Que Dieu nous bénisse, par le sang précieux que Jésus a versé sur la croix et par l’Esprit que le Seigneur Ressuscité donne à nous tous.

                                                                             Vos pasteurs,  
                                                                                                                                    (Signature et cachet)
                                                                                                                                  
+ Paul BUI VAN DOC
                                                                                                                                            Archevêque              

                 (Signature)
    
+ Joseph DO MANH HUNG    
            
Évêque auxiliaire