Homélie a la Messe Chrismale 2015

Aux prêtres, religieux et religieuses,
                      aux séminaristes
                      et à tous les laïcs et laïques

1. Très chers frères et sœurs, aujourd'hui, nous sommes réunis assez nombreux à la cathédrale de l'archidiocèse pour célébrer la messe chrismale, nous rappelant les uns aux autres la poursuite de la mission rédemptrice de Jésus par l'intermédiaire des sacrements, notamment "le sacrement de l'ordre". Nous voulons participer avec dynamisme et ferveur à la consécration de "l'huile des catéchumènes", "l'huile des malades" et "le saint chrême", qui servent pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l'ordre, ainsi que pour le sacrement de l'onction des malades.

2. La messe d'aujourd'hui est, d'abord, une fête de Jésus, Celui que le Père a oint de l'Esprit Saint, a sacré Christ Rédempteur et a envoyé annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres, les guérir des maladies corporelles et spirituelles, les délivrer de l'esclavage du mal et des mauvais esprits, apporter aux opprimés la libération, annoncer "la Grâce Salvatrice de Dieu" (cf. Lc 4,18 – 19). Jésus Christ est le Témoin fidèle, le Premier-né d'entre les morts, le Chef des rois de la terre (cf. Ap 1,5).

3. L'occasion nous est donnée aujourd'hui de proclamer que "Jésus Christ est l'Unique Rédempteur", le Fils Unique de Dieu, qui s'est fait homme sur terre, qui s'est sacrifié pour témoigner de l'Amour de Dieu. Il a été le Premier à vaincre la mort, Dieu L'a établi Chef de tous les royaumes sur terre, et "Tête de l'Église", qui devenait ainsi son Corps. D'après l'Apocalypse, Jésus Christ nous a aimés et Il a pris son sang pour nous laver de nos péchés, pour faire de nous un "Royaume de prêtres", afin d'être au service de Dieu, son Père (cf. Ap 1,5-6).

4. C'est pourquoi, ce jour est aussi une fête de l'Église, la Famille de Dieu sur terre. Nous sommes à la fois des prêtres qui servent Dieu, et des "proches de Dieu". Pour que nous tous puissions faire ensemble des célébrations afin de plaire à Dieu, il faut sélectionner spécialement un nombre de personnes pour veiller au service de la Table sainte et s'occuper de la grande foule. Ils ont reçu le sacrement de l'ordre et sont appelés prêtres ou "ministres saints".

5. Aujourd'hui, c'est aussi la fête de l'Esprit Saint, qui agit dans l'Église et la société. Son symbole est l'huile, une énergie indispensable à la vie et l'action. L'huile que nous consacrons aujourd'hui, comme elle sous-entend l'Esprit, est aussi l'"Huile d'allégresse", le "parfum d'allégresse" à la place du deuil et que le Messie doit apporter, comme le dit Isaïe ( cf. Isaïe 61, 3a )

6. L'Esprit Saint est souvent vu par les Pères de l’Église comme la "Joie du cœur de Dieu", car il est l'Amour de Dieu. Il est source de joie pour Jésus Christ, pour l'Église, pour chaque chrétien. N'éteignons pas l'Esprit, privant ainsi l'Église de la joie, de l'enthousiasme ou de l'ardeur. Laissons au contraire l'Esprit Saint agir, nous guider sans cesse à suivre le droit chemin. Surtout mes frères prêtres, "je [vous] invite à raviver le don que Dieu a déposé en [vous]" (2Tim 1,6); c'est le don que vous avez reçu lors de l'imposition des mains de l'évêque et qui vous accorde l'Esprit Saint, dans le sacrement de l'ordre. "'Raviver' le don divin n'est pas seulement l'accomplissement d'un devoir confié à la responsabilité personnelle, ou encore le résultat d'un effort de mémoire et de volonté. C'est le fruit du dynamisme de grâce propre au don de Dieu" (Pastores Dabo Vobis 70).

7. Vous avez accepté avec joie la responsabilité de servir la Communauté qui vous a été confiée, maintenant, soyez toujours dans la joie de Dieu. Faites de la communauté paroissiale une famille remplie de chaleur, d'Amour de Dieu et d'amour humain. Faites en sorte que la paroisse devienne un milieu d'amour, où l'amour familial puisse croître et durer. La paroisse doit aussi devenir l'endroit qui guérit les blessures graves de la famille. Amenez tout le monde à Dieu qui est "Source d'Eau Vive", par la prédication et la célébration des sacrements. Donnez à tous du Pain de Vie, voire du pain matériel aux pauvres!

8. Le Pape François a annoncé une "Année Sainte extraordinaire, celle de la Miséricorde", qui s'ouvrirait à la fin de 2015. Tournons notre cœur vers celle-ci pour pouvoir nous partager le pain de la miséricorde, afin que tous soient bien vêtus, bien nourris et vivent dans le bonheur. Je vous demande, frères et sœurs, de prier spécialement pour moi.Je souhaite à vous tous de vivre en plénitude le Saint Triduum pascal, ainsi qu'une fête et un temps de Pâques comblés de Joie!


Archevêché de HCMVille, le 02 avril 2015

+ Paul BUI VAN DOC
Archevêque