Lettre pastorale du Carême et de Pâques 2015

LETTRE PASTORALE DU CARÊME ET DE PÂQUES 2015

“Le combat spirituel et la joie de la victoire”

Aux prêtres, religieux et religieuses,
aux séminaristes
et à tous les laïcs et laïques

1. Comme cette lettre pastorale vous est parvenue après les jours du Têt traditionnel et que le Carême a bien commencé, j'invite toutes les composantes du peuple de Dieu à s'engager profondément dans l'esprit du saint Carême, vu que cette année est l'Année de la réévangélisation de la vie paroissiale et communautaire consacrée. Après avoir vécu le Carême avec une ferveur sincère, nous entrerons avec joie dans le temps de Pâques, célébrant Jésus-Christ ressuscité.

2. Tout d'abord, le Carême nous rappelle que Jésus fut conduit par l'Esprit au désert pour jeûner et prier pendant 40 jours et qu'il fut tenté par le diable. Cela révèle la condition humaine de Jésus: il s'est fait homme, il était tout à fait comme nous, “éprouvé en tous points à notre ressemblance, mais sans pécher” (Hb 4,15). Jésus lui-même fut tenté par le diable, comment puissions-nous ne pas l'être, nous, ses disciples, lourds et faibles dans la chair?

3. En cette époque, quelle est notre plus grande tentation? Il est certain que l'argent et le profit restent la première tentation pour nous tous, y compris les membres religieux et cléricaux. Dans l'Évangile, nous voyons Jésus rappeler souvent à ses disciples: “Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent (Mammon)(Mt 6,24). De siècle en siècle, l'humain adore la richesse et l'argent, et en est esclave. Il n'est pas vraiment libre et attend toujours la délivrance. Le Carême est un temps de prière pour demander la délivrance. Prions beaucoup, prions avec insistance, pour recevoir le don de la délivrance, pour devenir des enfants libres de Dieu. 

4. La deuxième tentation que rencontrent souvent les humains, notamment les jeunes, est “la jouissance maximale”, une vie délaissée sans aucun égard à la raison. L'humain se laisse facilement emporté par ses passions charnelles, ne pouvant maîtriser son corps, il lui est ainsi difficile de vivre la chasteté. L'âme peut être facilement souillée par de mauvaises pensées et représentations, affectée par un environnement pollué sur plusieurs plans (physique: par la poussière, les déchets…; spirituel: par le mensonge, la violence, la haine…). Nous devons non seulement prier sans cesse mais aussi jeûner et faire des sacrifices. Que Dieu nous aide à dompter notre corps, pour que notre esprit soit libéré et cherche Dieu sans fin. Quant à la protection de “l'environnement naturel”, j'ai déjà informé que le Jour de jeûne et de prière pour la protection de l'environnement serait le 13 mars, en commémoration du jour où le pape François fut élu, et j'ai déclaré: Protéger toutes les créatures, protéger la beauté de la création. Respecter chaque créature de Dieu et respecter l'environnement dans lequel nous vivons. Je vous demande de faire effort pour accomplir activement ce qui a été décidé et annoncé à tout notre archidiocèse.

5. La troisième tentation, que de nombreuses personnes doivent affronter, est celle du pouvoir, qui consiste à vouloir maîtriser les autres, se mettre au-dessus des autres. On ne veut se soumettre à personne, mais on exige que les autres se soumettent à nous. On ne veut servir personne, mais on attend que les autres nous servent. Demandons à Dieu de faire que non seulement nous mettions tout notre zèle à servir Dieu, mais que nous soyons aussi prêts à servir nos frères et sœurs, en particulier ceux qui ont besoin de notre aide. Dans le message du Carême de cette année, le pape François a insisté sur l'indifférence envers son prochain comme une tentation réelle, même pour nous, les chrétiens.

6. Chers frères et sœurs, vous avez bien vu le sens du Carême: c'est une longue période que l'Église nous réserve pour mener notre “combat spirituel”, un combat contre l'esprit du mal, contre le monde, contre nous-mêmes, pour être fidèles à Dieu, comme l'était Jésus au désert. S'il nous est arrivé d'échouer, même plusieurs fois, ayons du courage, levons-nous, continuons le combat, afin de nous convertir pour revenir à Dieu. Le Carême nous appelle à nous repentir et croire à la Bonne Nouvelle, croire à l'amour pardonnant de Dieu en Christ, parce que “le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs; en ceci Dieu prouve son amour envers nous” (Rm 5,8). C'est par notre foi au Christ que nous sommes pardonnés et justifiés (cf.  Ac 13,39; Rm 3,22).

7. À la fin du Carême, nous entrons dans la semaine de “la Passion de Jésus-Christ”, nous sommes tous appelés à prendre activement part à sa Passion, à clouer notre chair à sa croix. Nous sommes encore craintifs et hésitants à le faire, mais l'Esprit Saint que nous avons reçu au baptême nous aidera, il nous donnera un plus grand amour pour Jésus-Christ, de sorte que nous ne soyons plus peureux, ni réticents. Je souhaite que vous fassiez tout votre possible pour assister à toutes les célébrations liturgiques, en particulier celles du “Triduum pascal”, afin de faire plaisir à Dieu et d'apporter de bons fruits à votre vie.

8. À la Veillée pascale qui précède le Dimanche de Pâques, nous célébrons avec joie le Christ ressuscité. Il a triomphé de la mort et nous a rendus libres (cf. Rm 4,25; 6,9). Il est passé de ce monde pour aller au Père. L'Esprit Saint est la Puissance de Pâques, l'Amour de Pâques. Le Christ ressuscité rayonne de gloire, et la Lumière de Pâques est l'Esprit de Pâques (x.1Pr 3,18). Selon la Liturgie, il n'y a pas de joie aussi grand que la Joie de Pâques. Tout l'univers danse de joie, toute la cour céleste des esprits et des saints chante d'allégresse. Nous sommes enthousiastes et chantons “Alleluia”, car le Christ est ressuscité. Jésus-Christ ressuscité est l'Espérance de toute l'humanité, Jésus-Christ ressuscité est l'Avenir et le Bonheur de nous tous. L'Esprit Saint, qui est la Joie de Jésus ressuscité et “notre Joie”, nous fera devenir des témoins, des messagers qui annoncent la Bonne Nouvelle de Pâques, la Bonne Nouvelle de l'Amour de notre Seigneur Jésus, qui a vaincu le péché et la mort, la Bonne Nouvelle de la Vie en plénitude. Demandons au Père de nous donner l'Esprit Saint pour qu'il fasse de nous des humains nouveaux, ayant une vie remplie de la Lumière du Ressuscité.

Je souhaite à vous tous de vivre en plénitude le Carême et le Triduum pascal, ainsi qu'une fête et un temps de Pâques comblés de Joie!

Archevêché de HCMVille, le 25 février 2015

+ Paul BUI VAN DOC
Archevêque

(*) Traduit par Lưu Thùy Diệp