Saigon: Lettre pastorale de l’Avent

Lettre pastorale de l’Avent

(Année liturgique 2013-2014)

 

Chers frères  prêtres, Religieux, Religieuses et laïcs de notre famille diocésaine,

Chères frères et sœurs,

Avec le premier dimanche de l’Avent, nous entrons officiellement dans la nouvelle année liturgique 2014. Selon l’appel de la Conférence épiscopale du Vietnam, en 2014, que vous vous intéressez en particulier à l’Evangélisation de la vie familiale. L’année 2013 a été choisie comme l’Année de la Foi et a porté de nombreux fruits spirituels bénéfique tant pour les individus que pour les communautés. Par la Foi, nous recevons le Christ comme la Lumière du monde. Cette Lumière brille sur les visages des chrétiens et doit se propager aux autres, comme d’innombrables autres bougies allumées d’une bougie de Pâques lors de la veillée Pascale. Par conséquent, à la suite de l’année de la Foi, nous sommes appelés à exercer la mission de l’Evangélisation– c’est à dire alimenter et faire briller la lumière de la foi pour la communiquer aux autres.

La culture traditionnelle du Vietnam parle souvent au perfectionnement personnel, au maintien de l’ordre familiale et à la bonne gouvernance de la nation. Aussi, l’Evangélisation doit se commencer par chaque catholique, c’est-à-dire laisser la lumière de l’Evagile illuminer et guider sa vie, sa famille, et ses relations sociales, dans l’environnement où il/elle vit et travaille. Par conséquent, la Conférence des Evêques catholiques du Vietnam propose un plan pastoral pendant 3 ans (2014-2016) :

2014 : Evangélisation de la vie familiale

2015 : Evangélisation de la vie des paroisses et des communautés

2016 : Evangélisation de la vie sociale

Ainsi, en 2014, nous portons un intérêt particulier à l’ Evangélisation de la vie familiale. Ce travail se compose de deux axes principaux : l’un est d’apporter l’esprit évangélique et de l’imprégner dans la vie de chaque famille catholique, tandis que l’autre est de transférer sa vie de famille dans la mission catholique de proclamer l’Evangile de Dieu à tous les hommes. Pour atteindre ces objectifs, nous vous proposons quelques réflexions :

Tout d’abord, construire une communauté de culte au sein de la famille, c’est-à-dire sentir la présence de Dieu au sein de vos familles. Jésus est présent dans la famille quand le mari et la femme, les parents  et les enfants se réunissent pour prier, ainsi, la vie de famille devient une vie de prière. La situation actuelle pose beaucoup de problèmes aux réunions de famille pour prier ensemble. Cependant, c’est un aspect essentiel de la vie de la famille catholique . Alors, Frères et Sœurs, essayez de garder vos familles dans la prière et dans le partage de la parole de Dieu en ces temps de difficultés économiques.

Nous devons ensuite faire de la famille un foyer aimant, une école d’amour. La règle suprême de la vie familliale est l’amour. La relation entre le mari et la femme, les parents et les enfants, les frères et les sœurs est le signe vivant de l’amour de Dieu. Nous vivons dans une époque où de plus en plus de famille sont rompues, où mêmes la famille catholique est touchée par ce fléau. Débarrassez-vous de toute violence, en parole et en acte. Faisons preuve de « compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience, d’endurance et de pardon les uns envers les autres » (Col 3,12-13).

Enfin, la famille catholique doit participer activement à la mission de l ‘Évangélisa-tion l’Evangile par la prière et par des actions spécifiques. Les parents doivent être conscients et responsables de  transmettre la foi à leurs enfants, de les enseigner la prière, l’Amour de la Parole de Dieu. Ils doivent les aider à vivre selon l’Evangile. Le meilleur moyen d’y arriver est l’exemple vivant des parents et des adultes de la famille. Nous avons en outre le devoir de témoigner de la beauté du christianisme auprès des gens que nous rencontrons. Dans cette ville bien-aimée, les catholiques représentent seulement 10% de la population, ainsi, 90% de ses habitants ne savent pas Jésus et ne croient pas en Lui. Les familles catholiques sont responsables d’introduire le christianisme dans leur environnement, en particulier par leur mode de vie,  leur solidarité et leur fraternité à l’égard des familles dans le voisinage, ainsi que par la proclamation de la vie de Jésus.

Je souhaite également exprimer ma sincère gratitude à toutes les paroisses et les communautés religieuses, les bienfaiteurs et tous les membres du diocèse, qui aident généreusement à la rénovation et à la construction des locaux du séminaire Saint-Joseph de Saigon. Grâce à leur soutien, nous avons jusqu’ici terminé les ré parations des anciens bâtiments et les premières bases du nouveau établissement.

Comme prévus, ces travaux devraient être achevés avant la fête de Saint Joseph, le 19 Mars 2014 pour le 150ème anniversaire de la fondation du séminaire, et sera rapidement mis à profit pour l’année scolaire 2014-2015. En ce temps de l’Avent, nous demandons instamment à vous qui le peuvent de continuer d’aider à accomplir les oevres. Ce sont également des actions concrètes qui contribuent  à la formation de futurs prêtres qui servent dans le vaste champ de la mission.

Par l’intercession de la Vierge Marie et de Saint Joseph,  que la Sainte Trinité vous bénisse.

 

Archevêché d’HoChiMinh Ville,

Fête du Christ Roi, 24 novembre 2013

 

Jean B. Pham Minh Man

Cardinal Archevêque

Paul Bui Van Doc

Archevêque coadjuteur

Pierre Nguyen Van Kham

Evêque auxiliaire

 

Người chuyển dịch: 
Constance et Vinh An