A la rencontre de l’autre

Saigon (25 avril 2013) -- Dans le cadre du cours sur les religions asiatiques, les religieuses - étudiantes de l’Institut théologique de la Congrégation de l’Amante de la Croix - sont allées à la rencontre des caodaïstes ce 24 avril 2013. La date de la rencontre n’a pas été choisie par hasard, elle correspond au 15 mars du calendrier lunaire, jours de rassemblement pour les caodaïstes.

Pour reprendre l’expression utilisée par Jean Paul II, c’est dans « l’Esprit d’Assise » c’est-à-dire dans une volonté de dialogue avec les autres religions, que cette rencontre a pu avoir lieu. En règle générale, le blanc et le noir sont des couleurs qui s’apposent. Mais durant cette rencontre, on a pu remarquer l’harmonie de ces deux couleurs : la couleur blanche représentant l’ao dai traditionnel des caodaïstes et la couleur noir les habits religieux des Amantes de la Croix.

La rencontre a débuté par l’intervention du prêtre caodaïste : Thai Tho Thanh. Il a présenté le quotidien, les prières et les activités caritatives des fidèles de ce temple. Notons au passage qu’un temple caodaïste devient une paroisse lorsqu’il regroupe plus de 500 fidèles aux rassemblements. Lors de la rencontre, nous étions accueillis au sein d’une paroisse. Cette dernière fait beaucoup pour les pauvres du delta du Mekong et des hauts plateaux du Vietnam. Elle organise des voyages pour aller à leurs rencontres. Tout le monde peut y participer même ceux qui n’ont rien à leurs proposer : venir avec un cœur ouvert et de partage suffit. Le prêtre a également évoqué les actes caritatifs mis en place par les fidèles catholiques depuis des siècles. En cours à l’Institut théologique, un groupe d’étudiant a présenté la foi et la pratique de la religion caodaïste mais beaucoup de questions demeurent sans réponse. Cette visite a permis de trouver des explications sur place et à travers la parole des prêtres caodaïstes eux même.

Autrefois, le programme de formation des religieuses et des prêtres n’abordait que la théologie chrétienne. Aujourd’hui, il s’est élargi par l’étude des autres religions. Les sœurs Amante de la Croix ont ainsi pu acquérir des connaissances théoriques sur la religion caodaïste mais cette rencontre constitue pour elles un premier contact avec les fidèles de cette religion. Durant le Concile Vatican II, Monseigneur Peter Nguyen Van Kham avait déjà rencontré les hiérarchiques caodaïstes en ce même lieu. Cette rencontre s’inscrit donc dans une volonté d’ouverture et de partage interreligieuse présente depuis plus de 50 ans à Saïgon.

A la fin de l’échange, les sœurs ont offert un bouquet de fleurs symbolisant la fraternité qui unie les fidèles des deux religions. Elles ont aussi remis aux caodaïstes un portrait de Jésus. Ces derniers croient eux aussi en Jésus (ils fêtent, comme les Catholiques, la naissance de Jésus Christ le 25 décembre), mais non pas comme étant le seul et unique Dieu, mais plutôt comme un Saint. Dans le cœur du temple, on observe ainsi plusieurs représentations de Jésus.

Les Amantes de la Croix ont ensuite prié pour la paix par un chant destiné à St François d’Assise avant de monter pour visiter le grand cœur du temple. La rencontre interreligieux se termine à la moitié du jour, c’est le moment de la prière caodaïste. Notre cœur se trouve changé par cette rencontre non seulement parce que nous avons complété nos connaissances sur la religion caodaïste mais également par l’amitié respectueuse entretenue entre les fidèles des deux religions.

 

Người chuyển dịch: 
Binot Bérengère
Nguồn: 
en.nhipcautamgiao.net